Olivier Fouchard est un artiste trameur. Inspiré par la peinture abstraite italienne de l’après-guerre (1945), il découvre en Piero Dorazio, père fondateur du groupe « Arte sociale », une forte attirance. De nombreuses études ont été réalisées par Olivier Fouchard pour en comprendre la teneur et lui permettre de développer son propre chemin. Application mathématique ou mise en abîme de trames répétitives, le peintre entre en méditation par le geste pour échapper aux réalités sociales. Comme les intentions qui définissent le mouvement supports/surfaces, le peintre/trameur ne souhaite pas faire autorité sur le sens. Il n’induit rien sinon ce rapport au geste. Ainsi chacun, en toute liberté, peut se projeter à sa façon et interpréter ce qu’il souhaite. Parce que cette peinture est à l’opposé du monde narcissique dans lequel nous vivons, Olivier Fouchard, nous incite à réfléchir sur le sens de certains mots comme, individu, collectif, réseau ou ami. A l’instar du groupe « Arte sociale » c’est une peinture qui aspire à un renouvellement social et culturel dans une France vieillissante et maltraitée par le capitalisme et la montée de l’individualisme.